Q&A critique

Il existe déjà tant de plateformes pour acheter ou promouvoir les produits belges et locaux. Pourquoi avoir créé celle-ci ?

J'Achète Belge existe depuis 2015. À l'origine, la campagne a été élaborée pour attirer l'attention du consommateur sur la mode et le design belges et montrer à quel point cette offre est variée. Avec la nouvelle version de cette plateforme, nous étendons notre liste à plusieurs secteurs créatifs. Aucune autre plateforme ou campagne ne met l'accent sur le secteur créatif. Nous nous distinguons par exemple de l'initiative flamande « Koop Lokaal » en nous concentrant sur l'entrepreneur proprement dit, pas sur le commerçant local.

Les produits proposés sur le site sont-ils vraiments belges ? Qu'ont-ils de belge s'ils sont fabriqués ailleurs ?

Les marques, œuvres et produits qui figurent sur J'Achète Belge répondent à une série de critères. L'un d'entre eux exige que le siège soit situé en Belgique et possède donc un numéro d'entreprise belge. Cela en fait une entreprise belge. Nous demandons également que le processus créatif ait lieu en Belgique, ce qui garantit indirectement une influence de notre culture locale sur le produit final. La production ne doit pas nécessairement se dérouler en Belgique, et ce, pour la simple raison que très peu d'éléments peuvent encore être réalisés dans notre pays. Certains produits sont bien entendu fabriqués entièrement ici et se retrouvent donc tout naturellement dans notre liste.

Pourquoi acheter belge ?

Avec J'Achète Belge, nous souhaitons vous encourager à réfléchir à ce que vous achetez et donc chez qui. En achetant auprès d'entrepreneurs belges, vous soutenez également l'économie locale. Vous aidez en outre quelqu'un d'ici à réaliser son rêve ou à développer son activité. Les individus qui se cachent derrière les produits sont par ailleurs généralement plus facilement joignables, souvent dans votre propre langue. Nous vous incitons dès lors à engager la conversation avec eux à propos de leur produit en cas de questions. Vous en apprendrez ainsi davantage sur ce que vous achetez.

La promotion du protectionnisme a-t-elle du sens au sein d'un marché mondial ?

À travers J'Achète Belge, nous mettons en avant ce que les entreprises, les marques et les entrepreneurs belges des secteurs créatifs ont à offrir. Nous entendons ainsi les promouvoir auprès du public belge. Nous ne considérons pas cela comme un message protectionniste, mais plutôt comme un fil rouge inspirant. Il va de soi que nous ne tenons à forcer personne à acheter uniquement des produits belges. Nous vivons dans un marché libre qui propose de nombreuses choses incroyables et nous espérons que les citoyens d'autres pays découvrent à leur tour nos beaux produits.

Vous applaudissez la durabilité, mais encouragez les consommateurs à acheter plus.

Nous ne pouvons pas garantir que tout ce qui se trouve sur notre site ait été produit le plus durablement possible, pas plus que nous voulons encourager la surconsommation. J'Achète Belge est une source d'inspiration, de sorte que vous puissiez opter pour le choix local quand vous avez réellement besoin de quelque chose, cherchez des idées ou désirez faire une surprise à quelqu'un en lui offrant un cadeau original de chez nous. Nous essayons également au quotidien d'aider les entrepreneurs créatifs belges à travailler plus durablement.

Quel avantage les organisateurs tirent-ils de la campagne ? Y gagnent-ils quelque chose ?

Nous sommes des associations sans but lucratif qui soutiennent et accompagnent le secteur créatif. Nous n'avons aucun intérêt personnel ou bénéfice à tirer de la campagne. Le seul objectif consiste à soutenir nos entrepreneurs créatifs belges et à offrir une plateforme pour les faire connaître du grand public.

Pourquoi d'autres secteurs créatifs tels que les arts de la scène et l'architecture n'ont ils pas été repris dans l'offre ?

J'Achète Belge est une campagne qui évolue en permanence et reste en mouvement. Cela a commencé par la mode, à laquelle se sont vite ajoutés le design et tout ce qui a trait à l'habitat. Récemment, la liste s'est étendue à des secteurs comme les arts plastiques, les jeux vidéo, les illustrations et la musique. Nous nous limitons pour le moment aux secteurs créatifs proposant des produits finis directement commercialisables, nous ne proposons donc pas de services ni de concerts. Mais ce n'est pas exclu à l'avenir. Le paysage créatif est très vaste et nous y ajoutons volontiers des éléments de manière structurelle. Consultez donc régulièrement ce site pour découvrir les nouveautés. N'hésitez pas non plus à nous indiquer ce que vous cherchez, mais ne trouvez pas ici, via le formulaire de contact.

Contactez-nous

Restez informé(e) des créations de chez nous.

Nous vous assurons que vos données ne seront pas communiquées à des tiers et appliquons des conditions d'utilisation strictes conformément à notre politique de confidentialité.